Avril 2020 : Le marché de l’immobilier ancien est à l’arrêt

QUEL EST L’IMPACT DU COVID SUR LA VALEUR DE MON BIEN ?

– Une estimation actualisée tiendra compte de la remontée constatée des taux d’intérêt : une hausse des taux se traduit en général par une baisse des prix de vente car la capacité d’emprunt des acquéreurs reste dans le meilleur des cas équivalente, voir elle diminue.

– Si le confinement s’arrête bien en mai, une demande soutenue en juin et juillet est prévisible de la part de tous les acquéreurs qui ont été stoppés brutalement dans leur recherche au début du confinement.Cette période peut donc s’avérer favorable pour vendre et acheter, avant une possible détérioration des conditions à la fois pour les vendeurs et les acquéreurs.

A titre d’exemple, pour un prêt immobilier d’une durée de 25 ans, nous constatons que les taux qui étaient de l’ordre de 1,05 % ont augmenté et se situent désormais dans une fourchette comprise entre  1,5 % et 2 %.